Une telle unanimité laisse rêveur… Critiques littéraires, lecteurs, que des avis positifs voire dithyrambiques. Ayant l’esprit tordu, forcément, je finis par trouver ça louche. C’est impossible, aucun mais alors vraiment aucun livre ne fait l’unanimité. Jamais. Quelques uns, au hasard : Ulysse de Joyce. Les amateurs sont aussi nombreux que ceux qui n’ont pu finir le livre. Même chose pour Proust. Lautréamont : insupportable ou génial, c’est selon (Les chants de Maldoror accompagnent le dernier spectacle de Bartabas Le centaure et l’animal, sincèrement, la scénographie, les corps et les talents conjugués de Bartabas et de Ko Murobushi suffisaient amplement à mon bonheur de spectatrice…). Alors quid de ce Purge ? Mouais. Ce n’est pas un mauvais livre, loin de là, mais un chef d’œuvre, non. Pour situer le contexte : au début des années 90, en Estonie occidentale, Aliide Truu découvre une jeune femme, Zara, cachée dans son jardin. Le livre est le récit de cette rencontre qui repose sur un secret de famille étroitement imbriqué à l’Histoire de l’Estonie. La grande réussite de ce livre est son personnage principal, Aliide Truu que l’on rencontre vieille dame affaiblie et que nous découvrons jusqu’aux dernières pages du récit. Enfant, jeune fille et amoureuse, jalouse et torturée, épouse et calculatrice, mère, machiavélique, cette héroïne d’une folle complexité fait écho à l’Histoire. Lorsqu’Aliide Truu apparaît, le récit est maîtrisé, tendu, toujours surprenant. Le personnage de Zara est plus faible : les pages qui lui sont consacrées tiennent davantage de la démonstration. Particulièrement les scènes de prostitution très glauques, déjà lues ailleurs, et qui n’ajoutent rien à l’histoire.
Les quelques lignes où l’auteur évoque les tortures subies par Aliide, sa sœur et la fille de celle-ci sont admirables : pas besoin de décrire l’horreur. A ce moment-là, Sofi Oksanen laisse notre imagination prendre le pouvoir et ses pages sont suffocantes. On a du mal à respirer en lisant Purge. Personnellement, j’aurais aimé quelques courants d’air.