17 mai 2012

Amérique - 1 - Le chant du bourreau de Norman Mailer (Pavillons Poche Robert Laffont)

Quoi que l’on fasse, on revient toujours à ses fondamentaux. Ici, l’Amérique et sa littérature. Depuis quelques années, je cherchais Le chant du bourreau qui n’était plus édité depuis longtemps. Et puis voilà, un jour, le miracle arrive à la librairie du coin tandis qu’Un long silence s’achève. Le chant du bourreau de Norman Mailer n’est certes pas une nouveauté mais quel livre magistral sur l’Amérique. D’un fait divers hors norme, Mailer extrait le sang, le pus, ce que l’on cache. A l’opposé du De sang froid de Truman Capote qui... [Lire la suite]
Posté par manoes à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 mars 2011

Séances de rattrapage : La délicatesse de David Foenkinos, Trois femmes puissantes de Marie NDiaye (Folio)

Ils sortent en poche, profitons-en ! Plusieurs livres que je n’avais pas lus lors de leur sortie refont un passage en librairie. L’occasion de retrouver David Foenkinos et Marie NDiaye mais aussi Yannick, Jan Karski, Haenel et Claude Lanzmann, Le lièvre de Patagonie, ce dernier n’ayant pas aimé le précédent et l’ayant fait savoir à sa manière. Forte. La délicatesse, le livre aux dix prix littéraires annonce le bandeau rouge, dommage qu’ils ne soient pas cités, on n’aurait pas eu besoin de faire une couv’.C’est un très joli livre... [Lire la suite]
11 février 2011

Le jour où Gary Cooper est mort de Michel Boujut (Rivages)

Noir et blanc, un homme chapeauté ouvre des portes, une à une. Clin d’œil à Alphaville et au Lemmy Caution de Godard. Derrière chaque porte, une histoire, un portrait, un morceau de cinéma, une proposition à suivre. Ou non. Une porte, ça se claque aussi. Une bande-son. « Cinéma, cinémas », images volées des années 80, Madeleine de Boujut, Andreu et Ventura pour les quadragénaires d’aujourd’hui.On ouvre le livre et c’est la fin des années 50 en France. Une nouvelle guerre qui commence et des jeunes gens qui ne veulent pas partir, pas... [Lire la suite]
Posté par manoes à 19:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 novembre 2010

Impardonnables de Philippe Djian (Folio)

Je l’ai beaucoup lu Philippe Djian. Et puis j’ai arrêté sans raison particulière. Djian, je l’ai vraiment adopté tout de suite, c’était une évidence. Il écrivait comme personne avant lui. C’était dans les années 80. 37°2 le matin fut une véritable claque. Le film aussi à l’époque, j’étais jeune, je ne suis pas certaine qu’il ait survécu à l’esthétique pub de ces années-là. Djian introduisait l’Amérique et ce qu’elle a de meilleur (ses artistes, son espace) dans un milieu littéraire assez plat. Il y avait un ton, une atmosphère qui... [Lire la suite]
Posté par manoes à 16:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 septembre 2010

Un jour en mai de George Pelecanos (Points)

Moi, j’aime Pelecanos. J’ai vraiment accroché à Hard Revolution et Drama City. Je vous les conseille d’ailleurs mais je ne rédige pas de billet. Je ne vais plus m’en sortir sinon. Sur la société américaine, côté mal barrés et classes moyennes, il est très fort. Un peu comme Richard Price (encore que…) mais ces deux là savent comme personne vous emmenez dans la rue, pas par la main, ni pour une promenade de santé. Non, c’est souvent par la peau du cou et pour vous dessillez les yeux.L’intrigue est parfaite, navigue entre hier et... [Lire la suite]
Posté par manoes à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 septembre 2010

La nuit descend sur Manhattan de Colin Harrison (Poche 10/18)

Ah, ah, ah ! Je me suis replongée dans un bon vieux polar des familles. Que les choses soient claires : Jim Thompson est mort, les Scandinaves n’arrêtent pas de débarquer, Harry Bosch a du gras sur le bide, Les visages ont fait pschitt ! Quant aux polars de l’hexagone, certains surgissent deci delà, parcimonieusement. Un Pelecanos de temps en temps et, puis voilà, Colin Harrison. Cet écrivain a peu publié mais de gros pavés à chaque fois. Je connais Havana Room qui m’a laissé un beau souvenir. La nuit descend sur Manhattan (The finder... [Lire la suite]
Posté par manoes à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 juillet 2010

La meilleure part des hommes de Tristan Garcia (Folio)

J’avais très envie de lire ce roman lors de sa sortie et je l’ai raté. L’occasion donc de se rattraper avec la sortie en poche du prix de Flore 2008. Non pas que j’accorde beaucoup d’importance aux prix littéraires (hi, hi, hi) mais je trouve que celui-ci va bien à celui-là. Je ne vais pas attendre pour le dire, trop de suspens tue le…, j’ai beaucoup aimé. Comme tout lecteur, il y a des sujets, des époques qui me « parlent » particulièrement. Ce qui touche à l’histoire contemporaine où à une période très proche que j’ai peut-être... [Lire la suite]
Posté par manoes à 11:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,